Menteurs Ecololo

Verts comme l’islamisme meurtrier, ils pataugent dans l’incompétence de leurs pauvres cerveaux.
Ils ont rameuté autour d’eux tous les bas du QI politiques, journalistiques, pseudo-scientifiques et autres abrutis.

Quand ils 
ont un semblant de QI c’est pour mieux se faire du pognon comme les mafieux qu’ils sont. 


L'Escroc des Ecololo

Le spécialiste du Homard ne vous a pas expliqué la différence entre le pétrole et les crottes renouvelables 

Vous voulez commenter?
Allez-y!

Professeur Rémy Prud’homme

Professeur des universités, ancien directeur adjoint de l’environnement à l’OCDE, Rémy Prud’homme voit dans l’hystérie écologiste un caprice d’enfant gâté et une pulsion totalitaire

Que vous inspire le personnage de
Greta Thunberg ?

Qu’une adolescente suédoise autiste, manipulée comme une marionnette par des parents militants, dise des sottises, cela peut malheureusement arriver.

Il s’agit là d’un événement rare, aléatoire, qui appelle notre tristesse et notre compassion, mais qui n’a aucune signification. Ce qui a une signification, en revanche, c’est l’accueil extraordinaire fait dans le monde, ou en tout cas dans le monde occidental, à la personne de la jeune malade, à son discours irrationnel, à ses préconisations.

Les plus hautes autorités civiles et religieuses, du président de la France au pape, la reçoivent, la prennent au sérieux, l’écoutent, la cajolent. 


Le Parlement européen est bien la seule institution à avoir, malgré les Verts qui y siègent, refusé de l’entendre proférer une adresse solennelle, en notant, avec un bon sens inhabituel, qu’un mardi matin, la place d’une gamine de 16 ans était sur les bancs de son école plutôt qu’à la tribune du Parlement.

Mais partout ailleurs, pour des dizaines de millions de zélotes, chez les jeunes et même chez les moins jeunes, Greta est devenue une star, une icône, un modèle, un maître (on hésite à écrire : à penser), une sainte.


Comment expliquer cet incroyable succès ?

J’y vois trois raisons principales.

- Tout d’abord, ce succès a été savamment orchestré, avec des équipes de spécialistes et pas mal d’argent, comme on orchestre le lancement d’un nouvel iPhone ou d’une nouvelle lessive. 

- Ensuite, il correspond sans doute à une demande sociale, au moins dans les pays riches. Une demande de religion. De violence aussi : le désir de casser ses jouets est classique et puissant.

- Enfin, les gouvernements et les financiers y trouvent aussi leur compte. On a besoin de coercition, donc de pouvoir, et de financement, donc de profits.

Qu’est-ce que ce succès dit de notre jeunesse ?

Il en dit bien plus sur les adultes que sur la jeunesse.

La capitulation des autorités morales et politiques (de Macron au pape) qui font semblant de prendre au sérieux toutes ces fariboles, et peut-être même les prennent au sérieux, et qui s’agenouillent devant ce pauvre pantin de Greta est le fait significatif. Qu’une partie de la jeunesse, la jeunesse riche, applaudisse lorsqu’on lui dit de sécher l’école n’a rien de très neuf.


Le catastrophisme écologique est-il en train de devenir une religion ?

Il en a tous les aspects. Il avait sa doctrine, son catéchisme, ses pontifes, ses clercs, ses processions, ses conciles, ses jésuites, ses banques. Il lui manquait ses saints. Il prétendait reposer sur la science, une science officielle, certes, mais une science tout de même.

Il jette cette béquille aux orties. Aucun responsable du GIEC, aucun député écologiste, n’a dit — et sans doute ne dira — que la capacité de Greta à « voir à l’œil nu » des rejets de CO2, repose sur du vent — le vent des éoliennes peut-être.

Le réchauffisme préfère maintenant s’appuyer sur les miracles de sainte Greta. Il a raison : c’est plus sûr. 

Une tournée d’apparitions de sainte Greta fait plus pour la cause que deux ou trois COP. À un coût en CO2, bien moindre. 


Quel regard sur la nature, sur la technique s’exprime ici ?

Le mépris de la science et de la technique, et plus généralement de la connaissance.

Que le refus d’aller à l’école soit socialement accepté, justifié, encouragé (en Occident) est peut-être le point le plus significatif de cette affaire. Depuis toujours, l’école, symbole de la connaissance, était considérée comme le principal instrument de l’émancipation de l’individu et de la société (avec le suffrage universel, peut-être).

« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », disait Victor Hugo. Fermer une école, à la Greta, sera peut-être ouvrir une prison. On est passé en moins d’un siècle de la science glorieuse à la science officielle, et on bascule avec Greta dans l’antiscience.

Mais, je le répète : en Occident, pas en Chine.

Arrêter de prendre l’avion, de manger de la viande, choisir la sobriété heureuse, la décroissance raisonnable... ?

Vous voulez commenter?
Allez-y!

Professeur Plimer

Ian Rutherford Plimer est un géologue Australien, Professeur Emérite des Sciences de la Terre à l’Université de Melbourne, Professeur de Géologie Minière à l’Université d’Adelaïde, et le directeur de nombreuses sociétés d’exploration et d’extraction minières.

Il a publié 130 articles scientifiques, six livres et a été l’éditeur de l’Encyclopédie de Géologie.


A la question : “D’où vient réellement le CO2 ? » voici ce qu’il a répondu !

D’abord, voici l’info explosive : l’éruption volcanique en Islande !

Depuis que ce volcan a commencé à cracher des nuages de cendres, il a, en seulement 4 jours, détruit tous vos efforts de contrôle du CO2 de la planète des 5 dernières années !


Bien entendu, vous êtes au courant de ce CO2 diabolique qu’on essaie vainement de supprimer !

Le CO2 est l’élément chimique vital nécessaire à la survie et à la croissance des plantes qui le transforment en oxygène pour que tous les animaux et les humains puissent vivre. 


Je sais, c’est vraiment désolant de réaliser que toutes les émissions de CO2 que vous avez sauvées en dépensant un pognon fou pour conduire des Prius hybrides, en achetant des sacs à provision en tissu tout en passant vos soirées à aider vos mômes à réaliser leur projet scientifique sur la « Révolution Verte », en jetant tout vos produits ménagers qui n’étaient pas vert-compatibles, en utilisant seulement 2 petits carrés de papier chiotte pour vous torcher, en mettant une brique dans votre réservoir a chiotte, en vendant votre 4*4 et votre bateau à moteur, et en passant vos vacances à la maison pour ne pas voyager. 

Vous avez manqué vous faire tuer tous les jours sur votre vélo, et vous avez remplacé vos ampoules à 50 centimes par des ampoules à 10 euros… et bien tous ces efforts et dépenses annuelles ont été annulés en 4 jours d’éruption volcanique


Et oui, les cendres de ce volcan ont bousillé en 4 jours tous vos efforts contre le diable CO2.

Et pour vous démoraliser un peu plus, chaque jour il y a 200 volcans en éruption sur votre planète !


Je ne voudrais pas trop vous passer à la douche froide mais je dois mentionner que le volcan Pinatubo aux Philippines s’est mis en action en 1991 pendant 1 année durant laquelle il a craché plus de gaz à effet de serre que toute la race humaine n’en a créé pendant toute sa vie sur la planète. 


Et oui, les gars, Pinabuto a fait ça en une année !


Bien sûr, je ne voudrais pas gâcher l’agréable surprise que vous venez d’avoir en mentionnant les effets du soleil et des rayonnements cosmiques ainsi que les cycles froid-chauds bien connus qui se déclenchent tous les 800 ans sur notre planète en dépit de nos efforts insignifiants pour changer le climat.


J’aurai bien voulu me limiter à ces éruptions volcaniques mais il faut aussi reconnaitre les effets des incendies de saison qui se passent chaque année et qui bousillent à eux seuls 2 à 3 ans de vos efforts de lapins crétins.


Rappelez-vous seulement que vos gouvernements vous imposent des taxes « écolos » au nom du mensonge verdâtre et tout ça pour rien !


Au fait, ne trouvez-vous pas intéressant qu’on ne nous sert plus du « Réchauffement Planétaire » mais seulement du « Changement Climatique » ? Vous savez pourquoi ? 

C’est parce que la planète s’est refroidie de 0,7 degrés pendant le siècle passé et que ces clowns verts se sont retrouvés avec leur froc sur les chevilles. 


Et la seule chose que les nouvelles taxes vertes réussira c’est de vous plumer votre pognon

Ce qui est sûr, c’est que ca n’empêchera pas les volcans de cracher !


Allez, passez une bonne journée !

Vous voulez commenter?
Allez-y!

Cette jeune fille au regard éteint, qui ne sait pas de quoi elle parle, qui pourtant déplace les foules et les dirigeants en prétextant sauver la planète, me laissait perplexe.

Un ami Congolais m’a lancé : « Et les sorciers, ils ont besoin d’expliquer ?  »

Non, bien sûr, ils règnent grâce à la peur, canalisent nos peurs et les calment grâce aux offrandes. Ils sont malins. Ils ont sûrement inspiré ceux qui nous vendent du vent «pour sauver la planète ».


Je ne suis pas sorcier, j’aime la vérité, et vous présente quelques faits décisifs, fruits de 10 ans  d’enquête.

Rappelons d’abord la thèse débile du GIEC, service administratif de l’ONU : « la période actuelle, relativement clémente, est engendrée par le CO2 créé par l’homme ». 


Chacune des 10 preuves énumérées ici ruine cette théorie du CO2 coupable.  Sachez qu’une seule des preuves 
suffit, comme toujours en science.

1. Le GIEC ne présente aucun travail scientifique qui permettrait de mesurer un effet thermique du CO2.  Il n’opère que par corrélations, sans établir de relations. Faut-il le croire ?


2. La spectroscopie laser Raman permet d’observer des raies dans l’infrarouge de l’azote et de l’oxygène. Selon le GIEC, elles n’existent pas. Encore une fois : Faut-il le croire ?


3. Si un photon infrarouge active une molécule de CO2, cette vibration est communiquée aux molécules avoisinantes et n’est pas «renvoyée», même en partie, vers le sol pour le chauffer contrairement à la thèse du GIEC.


4. L’air en altitude est statistiquement toujours plus froid qu’au sol. Il ne peut donc pas réchauffer le sol plus chaud que lui (2e principe de la thermodynamique, ignoré du GIEC).


5. Le GIEC est catégorique : l’argon est le type même de gaz transparent, contrairement au CO2. Pourtant, deux bouteilles transparentes de  ces 2 gaz exposées au soleil chauffent de manière similaire. Selon le GIEC, l’argon ne doit pas chauffer au soleil. Faut-il vraiment croire le contraire de la réalité ?


6. Le GIEC parraine une centaine de modélisations de l’atmosphère. Ses menaces se basent sur ces modélisations, jamais sur les mesures réelles qui sont quasi stables. Depuis 30 ans, ces modélisations se montrent fausses… et nous devrions les prendre au sérieux ?


7. La réfraction des photons solaires par l’azote donne sa couleur bleue au ciel, comme le rappelait le Professeur Georges Lemaître. Pour le GIEC, ce phénomène a lieu sans perte d’énergie. Encore une erreur !


8. Le GIEC « sait » que les « gaz à effet de serre » de sa théorie apportent un gain de 33°C en moyenne aux terriens, développe cela avec moult précisions… Cette valeur de 33°C répond à une grossière analogie, indigne de la physique. La réalité tourne autour de 90°C comme en témoigne la tropopause. Le premier principe de la thermodynamique est aussi ignoré du GIEC.


9. Durant les périodes glaciaires, une élévation de la température de 5°C s’accompagnait de 100 ppm de CO2 en plus.  Aujourd’hui, une augmentation de 100 ppm ajouterait 0,5°C. Le GIEC ignore la règle de trois…


10. Tous les archéo géologues constatent l’absence d’un lien entre les variations du taux de CO2 dans l’air et la température. Toutefois, quand l’air chauffe, les mers chauffent et libèrent ensuite du CO2. Le GIEC inverse cause et effet…


Et, pour finir, deux phénomènes humains, vérifiables par chacun, qui doivent éveiller votre méfiance :

11. La notion de « consensus » n’existe pas en science. Le GIEC se base sur elle pour nous impressionner… comme les escrocs nous parlent du nombre de personnes « convaincues » !


12. Tous les jours, tous les médias nous servent des variantes du discours du GIEC, à l’image de la propagande digne des dictatures. Si la science démontrait la thèse du GIEC, cette propagande ne serait pas nécessaire… pas plus que pour n’importe quelle loi de la physique.


Vous voulez commenter?
Allez-y!

Faites votre commentaire

[ ? ]

Vous pouvez rajouter des photos (optionel)[ ? ]

 

Click here to upload more images (optional)

Author Information (optional)

To receive credit as the author, enter your information below.

(first or full name)

(e.g., City, State, Country)

Submit Your Contribution

  •  submission guidelines.


(You can preview and edit on the next page)